Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et notre Politique de Cookies.

  1. Accéder au contenu
  2. Accéder au menu rubriques principales
  3. Accéder au moteur de recherche
  4. Accéder au choix de la langue
  5. Accéder au menu Aide

Passer le menu : contenu de la page Liens utiles



Cuisine légère : le secret pour limiter vos maux d’estomac

Cuisine légère, le secret pour éviter les maux d'estomac

La cuisson vapeur, remède pour une cuisine légère

Vous le savez, pour une cuisine adaptée aux personnes ayant des RGO, mieux vaut éviter les excès de graisse. Cela commence par la cuisson, bien sûr. Vous aimez cuisiner à grand renfort d’huile ou de beurre ? Vous avez l’impression que, sans graisse, votre escalope sera sèche ? Ou que votre saumon à l’unilatéral ne peut pas se passer d’un filet d’huile d’olive ? Détrompez-vous ! Essayer la cuisson en papillotes. Enfermé dans du papier cuisson avec quelques herbes bien choisies, votre pavé de saumon n’en sera que meilleur. Ses arômes seront mieux conservés et plus facilement détectables. La cuisson vapeur permet également de conserver tout leur goût aux poissons. Une recette à retenir !

Au grill ou en soupe : la cuisine légère se savoure !

Et pour les viandes, qu’on n’imagine pas vraiment cuire à la vapeur ? Là aussi, de nombreuses options existent : sur le grill, pour un petit air de barbecue ! Mais aussi bouillie, pourquoi pas ? Certaines viandes se mangent très bien sous forme de soupe, avec quelques bons légumes ou même des vermicelles. Beaucoup de pays asiatiques en ont d’ailleurs fait une spécialité !
Et si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de la cuisson à la poêle, optez pour une poêle avec un revêtement antiadhésif et contentez-vous de passer un essuie-tout légèrement imbibé d’huile sur le fond de la poêle. Si la viande vous semble encore grasse, laissez-la reposer sur un essuie-tout quelques minutes avant de la servir : il absorbera l’excès de graisse.

Optez pour les légumes au naturel

Vous utilisez beaucoup les sauces pour assaisonner vos légumes et vos féculents ? Grâce à quelques astuces, vous allez vite apprécier une cuisine plus « épurée ».
Pour conserver toute leur saveur à vos légumes, optez pour la cuisson vapeur. En outre, leurs propriétés nutritionnelles seront également mieux préservées.
Et pour l’assaisonnement ? Essayez quelques herbes bien choisies : basilic, coriandre, ciboulette (en petites quantités), persil… Vous serez probablement étonné de constater à quel point ces herbes relèvent votre plat : de la crème fraîche, de l’huile ? Mais pour quoi faire déjà ? Décidément, la cuisine bien assaisonnée peut être savoureuse !
Autre option raisonnable : le bouillon de légumes, beaucoup plus léger qu’une sauce classique. Il viendra donner du moelleux à vos plats.
La même recette s’applique d’ailleurs à vos viandes.

Le fromage blanc, l’ingrédient phare de la cuisine légère

Autre arme de choix pour vos recettes : le fromage blanc 0%. Il se mariera aussi bien avec vos entrées, en version salée, qu’avec vos desserts, côté sucré.
Les sauces au fromage blanc sont aujourd’hui bien souvent proposées lors des apéros à la maison : un peu de ciboulette, de basilic ou de coriandre, une pincée de sel et vous obtenez la recette idéale pour la fameuse « trempette » de légumes. Il ne vous reste plus qu’à couper quelques carottes en bâtonnets et vos invités oublieront complètement l’absence de pistaches et de cacahouètes.
En dessert, le fromage blanc s’invite aussi dans les gâteaux, pour plus de légèreté, ou dans les crèmes fouettées à déguster avec quelques fruits frais tels que des fraises ou des bananes.