Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et notre Politique de Cookies.

  1. Accéder au contenu
  2. Accéder au menu rubriques principales
  3. Accéder au moteur de recherche
  4. Accéder au choix de la langue
  5. Accéder au menu Aide

Passer le menu : contenu de la page Liens utiles



Les aliments à éviter pour ne pas aggraver vos maux d’estomac

Les aliments à éviter pour ne pas aggraver vos maux d’estomac

Des brûlures d’estomac après un repas un peu lourd, des remontées acides qui remontent jusque dans l’œsophage, une sensation de lourdeur…
Si vous souffrez de reflux gastro-œsophagien, ces symptômes doivent vous parler. Vous avez sans doute également remarqué que ces sensations sont plus ou moins fortes, selon ce que vous avez mangé juste avant. En effet, certains aliments peuvent favoriser les maux d’estomac et accentuer ses symptômes. Voici quelques conseils pour adapter votre alimentation et diminuer vos maux d’estomac.

Attention : ces recommandations générales sont bien sûr à adapter en fonction de votre situation : toutes les personnes atteintes de reflux gastro-œsophagien ne réagissent pas de la même façon aux aliments. Avec le temps, vous allez apprendre à repérer les aliments que vous digérez correctement et ceux qu’il vaut mieux limiter.

Aliments à limiter : attention au gras

C’est l’un des principaux facteurs aggravants des maux d’estomac : le gras. Mieux vaut donc essayer de manger moins gras. Viande rouge, beurre et crème fraîche ne sont bien sûr pas interdits, mais plutôt à consommer avec modération, dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Astuce : cela peut paraître compliqué au début, surtout si vous avez un petit faible pour la charcuterie ou la crème fraîche. Mais quelques bons réflexes peuvent vous aider…

  • Pour vos apéros, privilégiez les viandes maigres, du type viande des grisons ou jambon blanc découenné et dégraissé
  • Remplacez la crème par un nuage de lait demi-écrémé. Il adoucira le goût de votre soupe mais sera plus facile à digérer.
  • Et si vous ne pouvez pas faire l’impasse sur le fromage, optez pour de la fêta, peu grasse.
  • Le fromage blanc salé et agrémenté d’un petit peu de ciboulette peut également se révéler un vrai délice.

Aliments à limiter : exit les boissons irritantes

Si vous êtes déjà fragile sur le plan digestif, mieux vaut éviter d’en rajouter en consommant des aliments irritants, au risque de réveiller votre douleur à l’estomac.

  • Limitez le café, le thé et les sodas : ils viennent titiller les parois de votre estomac et de votre œsophage et risquent de décupler vos symptômes. Remplacez-les, par exemple, par de la chicorée ou de la tisane.
  • Et prenez garde à ne pas les ingérer brûlants : cela favorise les brûlures d’estomac.
  • L’alcool n’est pas non plus recommandé, il irrite le tube digestif. Par ailleurs, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, il doit être consommé avec modération.
  • Même s’ils sont pleins de vitamines, les jus d’orange, de pamplemousse ou même de citron sont acides et donc à éviter. Vous pouvez les remplacer par du jus de pomme ou de canneberge, excellents pour la santé et beaucoup plus doux pour votre estomac.

Aliments à limiter : certains fruits et légumes ne sont pas conseillés !

Certains fruits et légumes peuvent accentuer les symptômes du RGO et sont donc déconseillés :

  • Les légumes secs, comme les haricots blancs ou les lentilles.
  • Parmi les légumes frais : le chou, les petits pois, les navets, les poireaux et les oignons.
    Pour les remplacer, faites les plein de haricots verts, d’aubergines, de carottes ou encore de brocolis, de champignons ou de fenouil, au gré de vos envies et selon la saison !
  • Les fruits oléagineux, tels que les amandes et les cacahuètes ne sont pas conseillés.
  • Les oranges et autres agrumes sont acides et sont donc à éviter dans vos salades de fruits
  • La tomate n’est pas non plus votre alliée face aux maux d’estomac.

A l’inverse, pommes, poires, pêches et bananes, par exemple, vous apporteront les vitamines dont vous avez besoin, tout en respectant votre estomac !

Aliments à limiter : les épices, au placard !

Vous l’avez sans doute remarqué : la cuisine épicée fait faire des triples sauts périlleux à votre estomac. En effet, l’ensemble des épices et certains aromates, tels que l’ail ou l’échalote, figurent sur la liste des aliments à éviter, poivre et moutarde inclus.
Pourquoi ne pas essayer de les remplacer par des herbes aromatiques fraîches telles que du basilic ou de la coriandre, par exemple, aux saveurs si subtiles ?
Rien de tel qu’une alimentation faible en matières grasses et riche en fruits et légumes sélectionnés pour se sentir bien dans son ventre !